Choisir le bois et les produits bois du Limousin

Les essences régionales et leurs usages

La Région Limousin dispose d’une ressource variée d’essences de bois plus ou moins disponibles. Chaque essence de bois a des spécificités lui permettant de répondre à des usages précis pour la construction (structure, revêtement extérieur, revêtement intérieur, menuiserie…).
Les plus communément utilisées pour les produits de construction sont reprises dans les fiches détaillants leurs aspects, leurs usages et leurs caractéristiques mécaniques et de durabilité naturelle.

Les caractéristiques du bois

Si un bois peut séduire par son aspect (couleur, grain, texture, veinage, etc.), il convient de vérifier si ses caractéristiques physiques, mécaniques et technologiques le rendent apte à l’emploi auquel nous le destinons.

coupe

Caractéristiques de durabilité

Dans la construction, les classes d’emploi définissent différentes situations de mise en œuvre des bois correspondant à une exposition plus ou moins importante aux agents de dégradation biologique. Des essais normalisés ont permis de définir la durabilité naturelle de chaque essence, elle est évaluée sur le duramen en fonction de l’essence et de l’agent de dégradation (champignons, insectes de bois sec, termites…). Il est considéré que l’aubier a une durabilité inférieure à celle du duramen.
Ainsi, cinq classes d’emploi ont été définies : chaque essence, en fonction de sa durabilité naturelle et/ou de sa capacité d’imprégnation d’un traitement qui lui sera appliqué, pourra être utilisée dans une ou plusieurs classes (selon NF EN 350-2 et fascicule FD P20 651).

 

Caractéristiques mécaniques

La plupart des essences ont fait l’objet d’essais normalisés sur éprouvettes pour déterminer des valeurs moyennes exprimant leurs caractéristiques mécaniques (masse volumique (ρ en kg/m3 à 12% d’humidité), module de Young (E en Mpa), dureté (N à 12% d’humidité), conductivité thermique (λ en W/(m.K)). Cela permet de comparer les essences, par ailleurs, de nombreux facteurs peuvent faire varier ces moyennes, tels que la provenance, les conditions de croissance, l’emplacement des éprouvettes dans la grume, etc. Il existe donc pour les principales essences des méthodes de classement mécanique des bois après sciage. La méthode visuelle pour les résineux et quelques feuillus (d’après la norme NFB 52-001 de décembre 1998) et la méthode par machine pour les résineux (d’après la norme EN 519 de mars 1998). La longueur des cernes n’influe pas sur les qualités mécaniques.

tableau-1

Les usages courants en construction

tableau-2

Les caractéristiques physiques

tableau-3

Sources : Site du Comité National pour le Développement du Bois www.cndb.org – Site du Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement tropix.cirad.fr – Site de la Fédération Nationale du Bois www.fnbois.com – « Le guide des essences de bois : 74 essences, les choisir, les reconnaître, les utiliser » ed. Broché d’Yves Benoît

 

En savoir plus : consultez les fiches essences

 picto-chataignier  picto-chene  picto-douglas  picto-epicea  picto-hetre  picto-meleze  picto-pin-sylvestre  picto-pin-sapin

 Châtaignier

 Chêne

 Douglas

 Épicéa

 Hêtre

 Mélèze

 Pin Sylvestre

 Sapin

 

Contact

Maison du Pôle Bois
Avenue du Dr Schweitzer - BP30
19001 TULLE Cedex
Tél. 05 55 29 22 70
www.boislim.fr

Les Partenaires